La course à pied Les blogs courseapied.net : dragibus (flux rss)

Le forum courseapied.net

Les 5 derniers sujets

Tous les messages
Tous les forums

Les blogs courseapied.net

Les 10 derniers billets

2008-06-05 21:21:57 : HELP.... - 0 photo - 34 réactions

ça ne va pas du tout...je fais appel à vos expériences car je ne sais plus vers qui me tourner. Je suis à bout.

Voilà 6 mois que je fais des tendinites à répétition à l'intérieur du genoux droit.
La première est arrivée en décembre 2007 suite à des heures de marches et de piétinement (grève ratp/sncf).
A cette époque, je portais uniquement des semelles ortho pour courir (correction pronation). Mais devant la douleur, j'ai décidé de les mettre également dans mes chaussures de ville.

J'ai arrêté de courir en attendant vainement que ça aille mieux.

En mars 2008, après une légère amélioration mais sans reprise de la cap, je vais voir un nouveau podologue situé à garenne la colombe (Dr Bettan dans le même cabinet que le Dr Moro) et spécialisé dans le sport.
Il me propose des nouvelles semelles pour courir ainsi qu'une autre paire pour la ville.

En parallèle, je consulte mon médecin du sport qui me fait passer une radio du genoux. Jambe droite plus courte que la jambe gauche et un vaste interne trop peu musclé sans doute responsable de ma tendinite de la pâte d'oie qui dure depuis maintenant depuis 3 mois.
Selon mon médecin, les semelles + des séances de kiné devraient en arrivé à bout.

J'ai des difficultés à me faire aux semelles de ville. Pied droit instable qui s'écrase vers l'intérieur. Malgré tout, tout semble rentrer dans l'ordre et début mai je peux de nouveau courir (mais toujours mal à l'aise dans les semelles de ville).

Répit de courte durée puisque début juin, en marchant dans la rue, je ressens soudain comme un coup d'electricité en bas du dos (une sorte de contracture/pointe de douleur). Pensant à une sciatique, j'arrête de nouveau le sport.

J'attend une semaine et pour plus de sureté consulte un médecin qui me diagnostique effectivement une sciatique.
Anti-inflammatoires, décontracturant (myolastan) et paracétamol.
Au bout du 3ème jour de traitement, alors que je n'avais pratiquement pas marché, nouvelle tendinite du genou. Toujours le droit, mais au ligament cette fois-ci (à l'intérieur).

J'ai revu mon podologue du sport lundi qui a renforcé la semelle du pied droit pour éviter qu'il ne s'écrase.
Mon kiné traite cette nouvelle tendinite tout en m'aidant à remuscler le vaste interne.
Et enfin je vais voir un osthéo demain matin histoire de voir s'il ne peut pas faire quelque chose.

Je suis à bout, je ne sais plus quoi faire. J'ai beaucoup de mal à me faire aux semelles de ville mais sans c'est pire. Je ne sais plus qui consulté et quoi faire.
Passer une IRM? Voir un autre spécialiste? Faire une infiltration? des nouvelles semelles?

C'est idiot, mais j'en pleure. Je n'en peux plus. Voilà 5 mois que je n'arrive pas à marcher normalement et décontractée. J'ai mal partout. Je ne sais pas si quelqu'un a déjà vécu un cas similaire mais tout conseil est le bienvenu.

Désolée pour ce billet larmoyant mais j'ai vraiment besoin d'aide et je ne sais pas vers qui me tourner.
































2008-03-01 13:23:24 : Urgence: petites précisions - 0 photo - 18 réactions

Il semblerait que ma visite aux urgences soulève quelques revendications.

J'apporte donc des petites précisions:

Même si le sujet est traité sur le mode de l'humour, la réalité est tout autre.

-J'ai vu mon médecin traitant qui m'a lui même conseillé d'aller aux urgences
-Hier, la gêne d'avantage une douleur qu'un petit pincement;
-J'ai eu des vertiges toute la journée au boulot
-SOS médecin ne se déplace pas sur la défense (lieu de mon travail)
-A la base je suis allée aux urgences, en expliquant mon cas et en demandant si selon eux, je pouvais attendre le retour de mon médecin traitant (qui partait en vacance le soir même): ils ont jugés que non.

Je ne fais pas partie des personnes qui vont aux urgences dés le moindre bobo. C'est d'ailleurs, la première fois de ma vie que j'y allais pour moi personnellement.

Avant de porter un jugement, il vaut mieux avoir toutes les cartes en mains et ne pas se fier à un texte qui était manifestement humouristique.

2008-02-29 22:03:43 : Urgence - 0 photo - 18 réactions

15 jours que ça dure. Je ne peux pas continuer à jouer l'autruche...Je dois y aller. Je prend mon courage à deux pieds et passe la porte des urgences. Coup d'oeil circulaire pour voir si je ne verrais pas George Clooney prendre un Nespresso, mais non. Un peu déçue je me tourne vers le mini-guichet.

J'essaie d'expliquer au chargé d'accueil (une homme d'environ 30 ans manifestement épuisé par sa journée de boulot) ce qui m'amène:

"Une gêne?"
"Oui...sur le côté gauche...sous le sein..."
"sous le sein?"
"Oui....vers le coeur quoi..."
"Ah...............et vous avez mal?"
"Euh non...c'est une gêne mais ça fait pas mal....c'est comme si quelque chose bougeait"
"Bougeait?..."
"voui....."

J'ai la désagréable impression de faire un mauvais remake d'Alien et fixe mon interlocuteur pour déceler le moindre soupçon d'ironie. Il me rend mon regard et je n'y décèle aucune ironie. ça ne me rassure pas.

Commence alors un long, très long, marathon de couloirs, d'ascenseurs et de salles d'attentes.

Le médecin chargé de me suivre durant cette petite visite touristique est plutôt sympa et se dit "pas inquiet du tout" mais me prescrit quand même une radio des poumons et un electro-cardiogramme..."pour être sûr".

Après avoir monté 3 étages, parcouru au moins 4 kilomètres de couloirs, pris 2 acsenseurs et un 1 escalier, j'arrive enfin au service d'imagerie d'urgence.
L'hôtesse d'accueil s'abîme les yeux sur des mots croisés et daigne lever les yeux vers moi au bout de 5 minutes.

Fait curieux, il semblerait qu'au cours de mes pérégrinations, mes noms et prénoms aient provisoirement disparus pour laisser place à mon numéro de sécu. Je lui répète mon nom au cas où, mais elle semble formatée pour ne comprendre que des chiffres.
J'estime que le moment est mal choisi pour me lancer dans un monologue sur l'importance d'humaniser un peu ce parcours de santé et qu'un peu de sympathie ne ferait pas de mal.

1h30 plus tard, j'ai été radiographée et mon electro-cardiogramme n'attend que le verdict du médecin.
Inquiète, j'essaie de me détendre en regardant la déco: Murs blanc cassés, pas de fenêtres, néons donnant un air impersonnel à la pièce, des machines beaucoup trop grosses et compliquées pour être honnêtes....
J'envisage très sérieusement de réintégrer la salle d'attente quand le médecin sympathique arrive enfin.

Coup d'oeil sur la radio : "Nickel. RAS"
Soupir intérieur de soulagement
Coup d'oeil sur l'electro-cardiogramme: Sifflement qui se veut admiratif et: "Vous faites du sport?"
"Euh oui...je cours..."
"Et ben! votre coeur n'a rien à envier au grands sportifs! il bat très lentement!"
"Ah?.... c'est inquiétant?'
"Du tout. C'est même plutôt bien"
Nouveau soupir de soulagement avec, je dois l'avouer, un soupçon de fierté.

Bilan : Douleurs intercostales. Apparemment il n'y a pas de quoi s'alarmer.

Ouf!

2007-10-04 19:25:51 : Périple d'un dragibus - 0 photo - 17 réactions

J'avais pourtant senti que je forçais un peu trop...la gêne puis la douleur aurait dû déclencher en moi un signal d'alarme....mais bon, on va quand même pas s'arrêter à la moindre gêne non plus! et puis c'est bien connu, la CAP c'est 50% physique et 50% mental! Et bien une chose est sûr mon mental à moi est franchemebnt borné.

Finalement, il a bien fallu que je me fasse à l'idée que je m'étais bel et bien blessée, et qu'un arrêt de "quelques jours" allait s'imposer ainsi qu'une consultation chez un spécialiste quelconque.
Quelconque?...oui mais lequel?

1ER rdv avec un kiné: "C'est une sciatique!"
1ER rdv chez l'osthéo: "C'est une lombalgie"
1er rdv chez le médecin du sport: "C'est un mini claquage provoqué par une lombalgie provoquée par une sciatique mal soignée"

Et donc? je fais quoi?
le kiné: "Arrêt total!"
l'osthéo: "Allez-y doucement!"
le médecin du sport: "Vous deviez aller voir un osthéopathe ou un kiné!"

Bilan: arrêt de la CAP de 4 semaines.

Reprise samedi dernier: 45 minutes/sensations nulles/gêne
Mardi: 1h sensation mitigée/gêne
Aujourd'hui: 35 minutes/gêne+douleur

Conclusion: Je vais arrêter totalement toute activité physique jusqu'à ce que tout rentre dans l'ordre. J'ai pris un RDV avec le Dr Moro pour des nouvelles semelles. Je vais arrêter de dépenser des fortunes chez des spécialistes qui ne m'apportent aucune aide. Et bien entendu, les 20km de Paris semblent très mal partis.

C'est débile, mais je suis tellement dégoûtée que j'ai presque envie de pleurer.


2007-08-29 20:55:56 : Et les runnings Dora alors?! - 0 photo - 19 réactions

2007-07-27 15:20:17 : PISCINE - 0 photo - 13 réactions

2007-06-17 10:20:57 : Arghhhhh - 0 photo - 4 réactions

2007-06-05 19:56:00 : Des nouvelles du haut du paquet de Dragibus - 0 photo - 13 réactions

2007-05-27 19:19:51 : Duel - 0 photo - 13 réactions

2007-05-25 19:31:29 : Déménagement - 0 photo - 13 réactions

2007-05-20 16:03:11 : HELP!!!!! - 0 photo - 14 réactions

2007-05-15 14:00:07 : MON RS 100 D'AMOUR!!! - 0 photo - 17 réactions

2007-05-13 15:16:36 : Mon premier dossard : "Courir Ensemble" - 0 photo - 16 réactions

2007-05-06 09:47:53 : 7h15 - 0 photo - 19 réactions

2007-04-29 20:16:33 : Il y a des choix difficiles dans la vie... - 0 photo - 24 réactions

2007-04-24 20:51:53 : Un dragibus joggeur entre dans la Blogosphère - 0 photo - 28 réactions

Voir tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net